La marque japonaise d’effets et de commutateurs One Control, en collaboration avec le concepteur de pédales d’effet Björn Juhl, présente un nouvel ajout à sa gamme de pédales d’effet BJF:  la pédale de préamplication et simulateur d’ampli Blue 360 AIAB.

Le membre le plus récent de la collection de pédales style Amp-in-a-Box (AIAB) en croissance rapide de One Control, Blue 360 offre une réplique du légendaire préampli Acoustic 360.

Associé à son caisson amplifié à haut-parleurs de 18 pouces, le modèle 361, l’Acoustic 360 est peut-être l’un des amplis les plus écoutés mais les moins reconnus de l’histoire de la musique. Les amplis 360/361
ont livré quelques-uns des sons de basse les plus reconnaissables de la fin des années 60 et 70:  John Paul Jones de Led Zeppelin en utilisait deux à la fois, John McVie l’utilisait aux débuts du groupe Fleetwood Mac, et c’était l’ampli préféré du légendaire Jaco Pastorius, celui qu’on a surnommé le Jimi Hendrix de la basse électrique.

Le Blue 360 donne à votre ampli moderne et sophistiqué tout le dynamisme d’un ampli à semi-conducteurs haute puissance des années 1970 qui fournit un son de basse qui prendra solidement sa place dans un groupe comprenant des guitares fortes et distorsionnées, faisant de cet ampli un excellent choix pour le rock classique, le punk et d’autres styles similaires.

Un interrupteur sur le côté du boîtier du Blue 360 indique un choix entre 0 dB et -18 dB, ce qui établit un réglage général du volume. La commande de volume détermine à quel point le volume sera haussé. Au réglage -18 dB, le niveau du signal à plein volume sera égal à celui du signal pur de l’instrument, ce qui permet d’utiliser la pédale comme effet de distorsion sans créer de bonds de volume lorsqu’on l’active ou la désactive.

Au réglage 0 dB, le niveau de volume à la sortie sera haussé par la commande de volume jusqu’à ce qu’on atteigne 360 mV de son net ou 600 mV de son distorsionné. Le niveau d’un instrument est habituellement de seulement 60 mV. Le niveau de 600 mV est donc suffisant pour alimenter un amplificateur de puissance standard et le signal sera distorsionné aux transitoires quand l’ampli est à pleine puissance. Juste un peu sous les 600 mV, on aura un son comprimé et presque sans distorsion qui rehausse les notes les moins fortes et passe à la distorsion aux crêtes des transitoires. Cette réaction aux signaux de la basse est très similaire au fonctionnement des amplis de basse à semi-conducteurs conçus pour tenir tête aux amplis de guitare à lampes.