Le fabricant japonais de commutateurs et de pédales d’effets One Control, en collaboration avec le célèbre designer électronique Björn Juhl, présente sa toute première tête d’ampli guitare : la BJF-S66.

Au cours des dernières décennies, le célèbre designer électronique Björn Juhl a créé et conçu des amplificateurs pour des musiciens et des artistes réputés du monde entier. Malheureusement, le coût de ces amplificateurs fabriqués à la main les rend inaccessibles pour la majorité des guitaristes. Le BJF-S66 permet désormais aux conceptions de Björn de devenir abordables pour tous.

Pour la création du BJF-S66, Juhl s’est basé sur les légendaires amplis américains noirs créés au milieu des années 1960 pour leurs palettes sonores. Ces amplis sont réputés depuis longtemps comme de fantastiques « amplificateurs prêts-à-l’emploi », ainsi que d’excellentes plates-formes de pédales pour les guitaristes qui aiment avoir une grande variété de sons sous leurs pieds.Le BJF-S66 est un amplificateur de puissance de classe D extrêmement efficace, et le préampli est un trajet de signal semi-conducteur discret et entièrement analogique pour offrir un son pur.

Le BJF-S66 ultra compact possède 2 canaux – Rhythm et Lead, avec boost ajustable – ainsi que des contrôles d’égalisation à 3 bandes, un commutateur lumineux, des contrôles de niveaux de réverbération et d’atténuation à canaux spécifiques et des commandes de trémolos.

Sur le panneau arrière, vous trouverez les entrées suivantes : envoi / retour de boucle d’effets, sortie de préampli, sortie d’enceinte et entrées de pédales. La sélection de canal, la boucle d’effet (marche / arrêt) et le trémolo (marche / arrêt) sont tous contrôlables de façon facultative via une pédale, soit séparément ou soit à l’aide de la pédale personnalisées à 3 voies FS-P3 (vendue séparément).Le BJF-S66 peut alimenter des enceintes de 4 à 16 ohms. Puissance de sortie : 100 W @ 4Ω / 66 W @ 8Ω / 30 W @ 16Ω.

Avec sa conception et sa technologie modernes, le BJF-S66 capture l’essence du célèbre son du milieu des années 60, tout en étant suffisamment petite et légère pour se glisser facilement dans un sac de transport, et suffisamment robuste pour supporter les conditions difficiles de la route.

Panneau avant

Panneau arrière